Stérilisation/castration chez le chat

Vétérinaire Lausanne

La stérilisation

La stérilisation du chat permet d’éviter les désagréments liés aux chaleurs. On peut recourir à la stérilisation chimique ou chirurgicale.

Faire stériliser votre chat ou votre chatte vous permet, entre autres, de supprimer les problèmes liés aux chaleurs, de limiter les fugues du chat. Toutefois, les différents traitements ont des conséquences qu’il faut connaître.

Il existe différentes techniques pour stériliser votre chatte. La stérilisation chimique consiste à donner une pilule contraceptive à la chatte ou à lui faire faire une injection tous les six mois. Les chaleurs sont arrêtées mais le traitement peut être interrompu si vous désirez que votre chatte ait une portée. Ce n’est donc pas une stérilisation définitive. La stérilisation chirurgicale consiste à enlever les ovaires, voire l’utérus. Cette technique permet de supprimer toute possibilité de gestation pour le reste de la vie de votre chatte.

Les conséquences

La stérilisation du chat a des conséquences. La stérilisation chimique consiste à donner des hormones supplémentaires à la chatte. Cette dose importante d’hormones permet de bloquer l’ovulation et d’empêcher le fonctionnement des ovaires. Toutefois, sur le long terme, ces prises d’hormones supplémentaires entraînent bien souvent la formation de tumeurs mammaires et des infections de l’utérus. Avec la stérilisation chirurgicale, le risque d’apparition de tumeur mammaire et de pyomètre est supprimé. Chez le chat, la castration peut favoriser la formation de calculs urinaires, mais ce risque est très limité si le chat reçoit une alimentation de qualité et spécifique à son état. Le chat ou la chatte stérilisés sont généralement plus calmes, moins actifs. Ils deviennent plus casaniers et moins agressifs avec les autres chats. Les jets d’urine sont supprimés tout comme les odeurs désagréables qui vont avec. La stérilisation, surtout chirurgicale, a des conséquences bénéfiques sur la santé du chat. On a vu qu’elle limite les risques de développement de tumeur mammaire et d’infection de l’utérus. Elle limite les risques de bagarre et donc de blessures, notamment d’abcès. Pour le mâle comme pour la femelle, elle limite aussi le risque de transmission du sida du chat et la leucose féline.

Pourquoi faire stériliser son chat ?

Faire stériliser son chat présente aussi plusieurs avantages. La stérilisation permet d’éviter la prolifération de chats et une surpopulation. Le plus souvent, il s’agit d’une stérilisation de convenance pour le propriétaire. Pour la chatte, la possibilité de procréer est supprimée tout comme le cycle sexuel. Les désagréments liés aux chaleurs n’existent plus : pas de miaulements intempestifs, de bagarre, d’attirance des mâles. Le chat castré perd son comportement de marquage lorsque la castration est faite suffisamment tôt. Là encore, les bagarres diminuent et les fugues sont moins courantes.

Avant ou après la première portée?

La chatte doit être stérilisée avant la première portée. Généralement, l’opération a lieu lorsque la chatte a environ cinq ou six mois. Il est recommandé d’agir avant les premières chaleurs afin de limiter considérablement les risques d’apparition de tumeurs mammaires ou des infections. Il n’est pas du tout nécessaire que la chatte ait des petits avant d’être stérilisée, au contraire. Avec la stérilisation, la chatte ne ressent plus le besoin de s’accoupler. La stérilisation peut avoir lieu à tout moment dans la vie de votre chatte même s’il est recommandé d’agir le plus tôt possible.

Stérilisation et prise de poids

La stérilisation et la prise de poids ne vont pas forcément ensemble. En effet, cette opération diminue d’environ 30 % les besoins énergétiques du chat ou de la chatte. Si votre compagnon est déjà en surpoids, le phénomène peut s’aggraver, car le chat aura tendance à être moins actif. En utilisant des aliments de qualité et adapté à l’état de votre chat, la prise de poids n’est pas une fatalité. Après l’opération, il est recommandé de peser votre chat tous les quinze jours pendant trois mois. Cela permet de contrôler vraiment la prise de poids et d’adapter son alimentation. Ce n’est donc pas la stérilisation en elle-même qui peut entraîner une prise de poids mais le changement de comportement et de métabolisme qui en découle.